Comment gagner de l'argent dans l'impression ?

Le marché de l’impression se standardise, les prix baissent d’année en année, tout comme les marges. Les imprimeurs peinent à trouver de nouveaux contrats et à créer une valeur économique du client.

Pour rester compétitif dans ce secteur, il est impératif de travailler dans un environnement de production extrêmement efficace et entièrement automatisé. D’après les derniers chiffres de l’industrie, moins de 20 % des imprimeurs disposent d’un flux de production dont la gestion des couleurs est entièrement automatisée. En d’autres termes, 80 % ont la possibilité de réduire leurs coûts et de devenir plus productifs et plus rentables.

NOUVEAUX SERVICES

Ces dernières années, la demande en imprimés n’a cessé de chuter. Cela est dû à la récession économique et à l’impact de l’usage grandissant des communications numériques. Néanmoins, il existe de bonnes raisons de continuer à croire en l’avenir de l’industrie mondiale de l’impression, pour peu que le secteur adapte ses produits et ses services aux besoins changeants des consommateurs. La voie la plus efficace pour améliorer durablement les performances reste l’investissement.

Les imprimeurs qui se tournent vers de nouvelles applications d’impression, voient leur investissement rentabilisé grâce à un chiffre d’affaires et des bénéfices supplémentaires.

Il ne s’agit pas ici du simple remplacement d’un équipement, mais bien de l’intégration de nouvelles applications d’impression, capables de proposer de nouveaux produits et services répondant aux attentes des clients. Les faits sont là : les imprimeurs qui se tournent vers de nouvelles applications d’impression voient leur investissement rentabilisé grâce à un chiffre d’affaires et des bénéfices supplémentaires. Si le secteur de l’impression continue d’être une industrie manufacturière, prospérer à l’ère du numérique nécessite une refonte totale des processus de développement, de promotion, de production et de livraison des produits et services.

LE PANORAMA DE L’IMPRESSION À DONNÉES VARIABLES (IDV)

L’impression à données variables n’est pas une nouveauté. Dès le début des années 1950 et l’utilisation des ordinateurs en entreprises, il a existé des dispositifs permettant de convertir directement des données de l’ordinateur en marques sur le papier. C’était un autre temps, étrange, bien éloigné de l’industrie de l’impression telle que nous la connaissons aujourd’hui.
Le paysage a bien changé depuis et l’impression numérique, autrefois très limitée, imprègne désormais chaque aspect de l’industrie de l’impression. Si l’on sonde aujourd’hui le secteur de l’impression commerciale, on constate que l’impression de données variables ou IDV est présente partout. Ce n’est pas un produit ou service séparé, comme l’impression de livres, de journaux ou d’emballages. Pour comprendre cette omniprésence, il faut s’interroger sur les atouts, les applications et les motifs commerciaux spécifiques de l’impression numérique à données variables, dans chaque contexte.

L’IMPRESSION PAR LES NOMBRES

L’application d’origine de l’IDV, toujours largement utilisée aujourd’hui, concerne les relevés des transactions financières. Chaque facture d’électricité, relevé bancaire et bulletin de paie est généré de façon unique en utilisant des données informatiques. Ces documents sont encore imprimés par millions, et ce malgré les efforts des banques, des fournisseurs et des prestataires pour que nous obtenions tout en ligne.

L’IMPRESSION DE SÉCURITÉ

Si les carnets de chèques sont moins utilisés aujourd’hui, de nombreuses entreprises émettent encore des chèques imprimés. L’impression de sécurité concerne aussi les passeports imprimés par voie numérique, les contraventions, les certificats de dividendes et d’actions et de nombreux autres produits très spécialisés. Les principaux marchés et utilisateurs de l’impression transactionnelle et de sécurité sont les sociétés, les services financiers et le secteur public. Historiquement, nombreux étaient ceux qui réalisaient ces opérations en interne. Aujourd’hui, cette activité est largement
sous-traitée à un prestataire de services spécialiste de l’externalisation des processus d’affaires.

La sécurité des données, la confidentialité et la vérification de ce qui a été imprimé, sont alors essentielles.

Ce dernier gère souvent tout le cycle de vie du document, en ce compris la numérisation, l’archivage et le stockage. La sécurité des données, la confidentialité et la vérification de ce qui a été imprimé sont alors essentielles. L’impression transactionnelle et de sécurité n’est pas un secteur vers lequel se tournera l’imprimeur commercial moyen qui maîtrise l’IDV.

 

Source : KonicaMinolta France

Cliquez sur l’image pour découvrir les fonctionnalités de nos presses numériques noir et blanc:

Cliquez sur l’image pour découvrir les fonctionnalités de nos presses numériques couleur:

  •  
    9
    Shares
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  

About the Author